Les données de deuxième et troisième partie, un complément indispensable à vos propres données

Les données sont généralement divisées en données zéro et en première, deuxième et troisième partie. Ces Termes sont souvent utilisés en relation avec les évolutions du marché induites à la fois par la législation sur la protection de la vie privée et par les changements d'attitude des consommateurs vis-à-vis de leurs données personnelles. Les données zéro et les données de première partie gagnent clairement en importance, mais parfois vos propres données ne suffisent pas pour atteindre efficacement vos objectifs commerciaux ou marketing. Et ensuite, vous pouvez vous appuyer sur des données de deuxième ou troisième partie.

Mais que se cache-t-il exactement derrière ces concepts de données et comment pouvez-vous les utiliser à votre avantage ?

Second Party Data - créer de la valeur grâce aux données des partenaires

Des entreprises non concurrentes dans un secteur particulier, ou des entreprises qui ciblent des clients présentant des caractéristiques similaires, peuvent travailler ensemble pour créer des perspectives et des opportunités de marketing. Ils peuvent échanger des informations, ou une partie peut mettre ses données numériques à la disposition d'une autre partie pour qu'elle les utilise dans le cadre d'une stratégie numérique.

Le partage de données avec/depuis un partenaire peut avoir de nombreuses utilisations :

  • génération de prospects
  • onboarding
  • création d'un écosystème de données
  • l'enrichissement et le profilage comme puissance supplémentaire pour la personnalisation pilotée par l'IA, par exemple

Vous pouvez demander à une partie neutre de réunir les deux ensembles de données (hachées, totalement anonymes ou claires). Une fois que le chevauchement entre l’ensemble des données est connu, cette partie neutre peut élaborer pour vous l'analyse, la compréhension et l'activation des données en fonction des accords que vous souhaitez conclure avec votre partenaire, en tenant toujours compte du contexte du GDPR. 

Données de troisième partie - "data market places" comme soutien à la génération de prospects.

Les possibilités des données de troisième partie sont devenues plus limitées avec l'avènement RGDP. Les courtiers en données (qui proposent des données de contact et d’enrichissement) sont remplacés par des "data market places". Ils fournissent des données de qualité, rapidement et de manière transparente, avec une protection vérifiable de la vie privée des consommateurs.

Ainsi, les entreprises pourront toujours enrichir leurs données (avec des données sociodémographiques, géographiques ou comportementales), sur la base d'ensembles de données spécifiques, pour mieux comprendre et cibler personnellement les clients.

Fichiers de référence de données de troisième partie pour la qualité des données

Dans le contexte de la qualité des données, les fichiers de référence des données de troisième partie jouent toujours un rôle majeur, en tant que support indispensable pour la normalisation, la mise en correspondance, la validation et l'identification des données, ainsi que pour la création d'une "vue unique du client". En savoir plus

Vous voulez en savoir plus sur l'utilisation des données de deuxième et troisième partie ?

Visitez la section des solutions de Black Tiger Belgium ou contactez-nous